carte Claude Masse 1720 env.

En France, la première carte générale du territoire fut dressée par la famille Cassini au XVIIIe siècle, à l’échelle d’une ligne pour cent toises, autrement dit une échelle de 1/86 400. Un centimètre sur la carte correspond à environ 864 mètres sur le terrain.

Ensuite les cartes qu’a fait exécuter le chevalier de Clerville (1610-1677), gouverneur général des fortifications de Terre et de Mer, jusqu’à sa mort en 1677, se révèlent loin d’offrir les garanties de précision voulues.

C’est alors qu’ avec insistance  Colbert suggère au roi Louis XIV en 1671 de demander  » qu’il soit fait une description exacte de toutes les costes de son royaume ».

Plusieurs cartographes son désignés dont Claude Masse notamment  pour lever le littoral de Poitou, Aunis et Saintonge et d’en faire la description. C’est pour Colbert le moyen de conjurer la crainte de nouvelles descentes anglaises et d’emporter la décision royale pour concrétiser son projet de couverture cartographique des « frontières de l’Océan » .

Claude Masse est vraisemblablement né en 1652 à Combloux, dans l’ancien duché de Savoie. Il serait décédé en l’an  à Mézières.Il reçoit une bonne instruction puisqu’il sait le latin et écrit un français convenable.

Aux côtés de François de Ferry,ingénieur ordinaire du département de Jean-Baptiste Colbert, Masse acquiert « sur le tas » une connaissance incomparable – certainement bien plus étendue qu’à l’ordinaire – de tous les aspects du travail de l’ingénieur, et devient son premier dessinateur.

Claude Masse

À partir de 1688, à 37 ans, il reçoit en outre la commission d’effectuer les relevés et de fournir les cartes d’une large frange du littoral comprise entre le marais poitevin et le bassin d’Arcachon.Pendant près d’un tiers de siècle, il ne quittera plus les rivages de l’océan pour devenir le maître d’œuvre d’un projet d’envergure.

Peu soucieux de « faire carrière », il n’obtiendra son brevet d’ingénieur ordinaire qu’à 51 ans en 1702, un an après la mort de son protecteur. Comme bon nombre d’ingénieurs et de militaires n’ayant guère eu de répit dans leur vie professionnelle, Claude Masse se marie tard, à 47 ans. Il épouse le 14 janvier 1698 Marie Papin, native de La Rochelle, âgée de 26 ans, orpheline d’un père marchand et probablement huguenot.

Claude Masse et Marie Papin ont cinq enfants : Marie-Anne, née en 1700 (elle épousera un militaire, Simon Cottiby), deux garçons morts en bas âge, puis Claude-François, né en 1706, et Claude-Félix, né en 1712. Ces derniers deviendront tous deux ingénieurs et recevront leur formation de leur père. Marie Papin meurt à 40 ans, dix jours après la naissance de Claude-Félix.

Claude Masse lui-même manque trépasser pendant l’hiver 1713 (à 62 ans), d’une grave crise de paludisme.

Il a fallu 35 ans à Claude Masse pour venir à bout de cette gigantesque entreprise commencée en 1688 et achevée en 1723,à 73 ans.Claude-François,son fils aîné qui a 15 ans à peine,travaille à ses côtés,comme le fera Claude-Félix qui n’a alors que 9 ans.Les deux frères deviendront ingénieurs et recevront leur brevet respectivement en 1726 et 1731.Ils lèveront les cartes de la frontière de Flandre sous les ordres de leur père qui mourra en activité en 1737,à l’âge de 86 ans.

Minute originale de Claude Masse sur Lacanau conservée à la cartothèque IGN

Claude Masse (1651-1737) sur les côtes de l’Océan Trente-cinq ans d’une expérience transmise, Presses universitaires de Strasbourg, 2008
Catherine Bousquet-Bressolier

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *