La Compagnie de Jésus est un ordre religieux catholique masculin dont les membres sont des clercs réguliers appelés « jésuites ». La Compagnie est fondée par Ignace de Loyola, saint François Xavier et les premiers compagnons en 1539.

Ignace de Loyola 1491-1556

Comme les autres religieux, les jésuites professent les trois vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance mais prononcent également un quatrième vœu qui leur est propre, celui de l’obéissance spéciale au Pape en ce qui concerne les missions, « selon ce qui est contenu dans les Lettres apostoliques et les Constitutions ». La Compagnie obéit à des « Constitutions » définies par Ignace de Loyola et approuvées par la première Congrégation générale, suivant lesquelles les jésuites n’adoptent aucun habit religieux particulier mais suivent en ce domaine ce que font les prêtres séculiers. Ils ne recherchent pas les honneurs. Leur histoire compte ainsi peu d’évêques ou cardinaux et le pape François, élu en mars 2013, est le premier pape jésuite.

La vocation des jésuites est de se mettre au service de l’Église catholique. Cela les conduisit rapidement à se porter sur l’évangélisation, la justice sociale et l’éducation. La Compagnie a rapidement formé le premier corps enseignant de la catholicité moderne. Depuis le XVIe siècle, leur ministère s’exerce notamment en Europe, en Amérique latine, en Extrême-Orient et en Inde.

La Clericia depuis le patio de la Casa de las Conchas aquarelle Michel Bois

 

Les travaux de construction de cet édifice ont commencé en 1617 sous la protection de Marguerite d’Autriche ,  épouse de Philip III ,dit le Pieux ,roi d’Espagne jusqu’en 1621, pour se terminer  en 1754.C’est l’œuvre de Juan Gómez de Mora .

Les deux tours baroques ont été ajoutées en 1755. Le collège des jésuites  se composait de deux parties: une partie publique, avec l´église et les écoles, et une partie réservée aux religieux. L´Eglise a un immense cloître de trois étages baroques. Ce monument abrite aujourd’hui

l´Université Pontificale instituée dans cet édifice  par le pape Pie XII en 1940 .