Avec son immense dôme et son campanile élancé, la Cathédrale de Florence marque la ligne d’horizon de la ville. Les deux édifices se trouvent à côté du Battistero sur la Piazza del Duomo. Le nom de la cathédrale est Santa Maria del Fiore (Sainte-Marie de la Fleur).

aquarelle Michel Bois

La construction de la cathédrale de Florence a débuté en 1296, plus de deux siècles après celles  de Pise ou de Lucques. La construction de l’édifice a duré 72 ans et s’est achevée en 1368.

Cet édifice religieux fait partie des plus grandes églises de la Chrétienté avec des dimensions de 160 mètres de long, 43 mètres de large et une nef transversale de 90 mètres. La coupole à l’intérieur mesure 100 mètres de haut.

Ce fut à la fin du XIIIème siècle que le Conseil de la Ville (Priorat) prit la décision de remplacer la vieille cathédrale Santa Reparata (Vierge martyre morte en 250 apr. J.-C. à l’âge de 15 ans) par un bâtiment digne de Florence, à l’imitation de Sienne et de Pise. Le projet fut confié à l’architecte Arnolfo di Cambio, mais à sa mort en 1302 le chantier était à peine commencé.

En 1334, Giotto di Bondone reprit le chantier, mais se consacra essentiellement au campanile. Plusieurs architectes lui succédèrent achevant les nefs et le tambour de la coupole. L’élévation de celle-ci restait sans solution jusqu’à l’intervention de Filipino Brunelleschi en 1423. Il opta pour une coupole à doubles calottes, une interne en arêtes de poisson et anneaux autoportants et une externe très légère. Ce dôme de plus de 100 mètres de haut renferme sous son manteau de tuiles abricot une énigme architecturale : un assemblage de briques de 37 000 tonnes qui repose sur un vide béant… ­Filippo Brunelleschi, disparu en 1446, dix ans après avoir parachevé le Duomo, a emporté ses secrets avec lui. Des générations d’érudits s’échinent à percer le mystère de cet arceau, érigé sans arcs-boutants, sans étais ni échafaudages.

La décoration intérieure de la coupole fut réalisée par les mains de Giorgio Vasari et Federico Zuccari. Les différentes scènes ont été peintes entre 1568 et 1579 et représentent le Jugement Dernier.

Catégories : ItalieReligion

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *