Le  Gran Café de Gijón ,établissement de Madrid  Paseo de Recoletos, célèbre pour ses tertulias,cercles littéraires,politiques scientifiques ou autres  tout au long du XXe siècle , a été fondé le 15 mai 1888 par Gumersindo Gómez , un asturien vivant dans la capitale de l’Espagne. C’ est l’un des quelques cafés accueillant des tertulias actuellement à Madrid.

Vers la fin du XIXe siècle, les quatorze cafés de la Puerta del Sol étaient à leur apogée.  Le Café Gijón était loin du centre, mais le Paseo de Recoletos était l’endroit habituel où les gens pouvaient se promener durant les chauds mois d’été.

aquarelle Michel Bois

Les cercles se  rassemblaient autour des tables de marbre typiques et le Café Gijón est entré dans  l’histoire de Madrid en devenant devenu une véritable institution, grâce à sa relation avec le monde de la culture. En effet le Café Gijón fut témoin de l’effervescence culturelle madrilène depuis ses premiers jours, lorsque des personnalités comme le docteur Santiago Ramón y Cajal, le scientifique Severo Ochoa, le dramaturge Jacinto Benavente ou les écrivains Ramón Gómez de la Serna, Benito Pérez Galdós et Valle-Inclán y allaient pour se rencontrer et échanger des idées. Les passants pouvaient souvent voir García Lorca assis à la terrasse du Café Gijón.

Sa renommée fut internationale, puisqu’il fut le lieu de pèlerinage d’écrivains célèbres comme le Prix Nobel de Littérature, Mario Vargas Llosa, ou l’écrivain argentin Jorge Luis Borges.

Actuellement le café accueille toujours d’importants représentants du monde culturel espagnol et fait partie de l’association des restaurants centenaires.

Jean-François Dionnot  ,  « Et la ville ta douceur  »   ed.du Seuil 1973

 


0 commentaire

Laisser un commentaire