Madrid,Plaza Mayor

 

plan de Madrid 1762

Inquisition espagnole autodafé ,Plaza Mayor, début du 18e siècle, Affiche

 

estampe 1770 Gallica

 

« La Plaza Mayor se trouve au centre de Madrid.C’est un magnifique espace baroque,construit au début du XVIIème siècle peu après la mort de Philippe II,sous le règne de Philippe III.L’Espagne des Habsbourg était alors au sommet de sa magnificence impériale et cruelle.L’ombre de ses arcades a vu se dérouler certains des épisodes les plus terribles de son histoire.C’est là que,trois siècles plutôt,les hérétiques montaient sur les bûchers de l’Inquisition au cours des infâmes autodafés.

Statue équestre de Philippe III,aquarelle Michel Bois

Elle fut aussi le décor des premières corridas madrilènes,puis,au fil des siècles,celui des fêtes et des révoltes,de carnavals et de manifestations religieuses. L’entrelac des rues étroites du vieux Madrid l’entoure et lorsqu’on débouche sur la place à la sortie des arcades,on se trouve dans un vaste espace ouvert bordé de colonnades où se pressaient et se pressent aujourd’hui encore marchands,pièges à touristes,cireurs de chaussures,voyous et voleurs à la tire. »

Stephen Koch,Adieu à l’amitié,Hemingway, Dos Passos et la Guerre d’Espagne,Grasset 2005, Le goût de Madrid Mercure de France

Stephen Koch, ancien directeur des ateliers d’écriture à l’université de Columbia, est romancier et historien ; il a écrit un essai qui a fait date La Fin de l’innocence : les intellectuels d’Occident et la tentation stalinienne ,30 ans de guerre secrète, publié en 1995 chez Grasset. Il vit aujourd’hui à New York.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *