aquarelle Michel Bois 24×32 cm

Ce remorqueur de 250 chevaux a été à l’origine baptisé Bengali  en 1966, après avoir été construit par les Chantiers et Ateliers de la Perrière implantés à Lorient et mis en service au  Port  de Toulon l’année suivante.

 

Pendant de nombreuses années, Bengali assure les mouvements des navires tant au port militaire de Toulon qu’à la presqu’île de Saint-Mandrier. Des concours ponctuels sont également apportés au port de commerce et aux nombreux ports qui entourent la rade. Racheté en 1994 par la société Cheresy, l’ex-Bengali est rebaptisé Castor 3 et œuvre désormais depuis le port de Cannes.

Les remorqueurs sont des bateaux relativement petits, très puissants et très manœuvrables, servant à guider, tirer, pousser les gros bateaux entrant et sortant des ports, ils les aident en particulier, lors des manœuvres d’accostage.Les premiers remorqueurs ont été créés avec la machine à vapeur.

remorqueur à vapeur port de CANNES vers 1900

Auparavant, les seuls moyens de propulsion étaient les voiles ou la force humaine, voire la traction animale le long des rivières : aucun de ces moyens ne pouvait développer une puissance suffisante sur un petit bateau afin de remorquer un plus grand.Puis vint la motorisation diesel qui permit d’apporter tout la puissance voulue.

Les remorqueurs portuaires sont souvent petits mais puissants (25 à 35 m de long, 1,5 à 4 MW), dotés de propulseurs orientables. Ils sont conçus pour pouvoir tirer ou pousser.

 


Catégories : Bateaux

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *