aquarelle Michel Bois

Sainte-Sophie est certainement le monument le plus réputé d’Istanbul. Le mot Sainte Sophie vient du grec Hagia Sophia, qui signifie « Sainte Sagesse ». En turc, Sainte-Sophie est appelé Ayasofya. Sainte-Sophie est une ancienne basilique chrétienne fondée à l’époque de Constantinople, plus précisément au VIème siècle. Sous le règne du sultan Mehmed II (XVème siècle), Sainte-Sophie a été transformée en mosquée. Sainte-Sophie, mosquée ou église, n’est plus un lieu de culte depuis 1934, année où elle a été classée comme musée.

Sainte-Sophie est un symbole fort de la puissance de Byzance mais représente aussi parfaitement l’art byzantin via sa structure mais aussi ses mosaïques.
Sainte-Sophie est située dans le quartier historique d’Istanbul, Sultanahmet, sur la rive européenne d’Istanbul.

La construction de Sainte-Sophie a débuté en 532. Cette construction a été suivie par les architectes Isidore de Milet et Anthemios de Tralles. Sainte-Sophie a été construite à la demande de l’empereur Justinien sur le site d’un ancien temple grec.
Les matériaux utilisés pour édifier Sainte-Sophie ont une origine variée. Carrière provenant de Grèce, anciennes pierres de cités grecques. On estime que Sainte-Sophie a été construite en 5 ans et que plus de 10 000 ouvriers sont intervenus lors de la construction de Sainte-Sophie.

Sainte-Sophie est un exemple  du savoir-faire et de l’architecture byzantine. Sa coupole, ses mosaïques ou ses colonnes sont une référence en terme d’art byzantin. A l’époque de sa construction, Sainte-Sophie était la plus grand basilique au Monde. Elle le restera d’ailleurs jusqu’à la construction de la cathédrale de Séville.

L’architecture et le style de Sainte-Sophie possèdent une influence importante sur l’architecture orthodoxe orientale mais également sur l’architecture des églises catholique ou de certaines mosquées.

Les colonnes de Sainte-Sophie sont en granites, marbres ou porphyres. La plus grande de ces colonnes est estimée à 70 tonnes.

Le peintre et voyageur français G.J.Grelot fut le premier chrétien à pénétrer dans Sainte-Sophie en 1672,alors qu’elle était réservée au culte musulman.Il dut se déguiser en turc,ce qui lui permit de prendre plusieurs croquis et de dresser le plan de l’édifice:

« Prévoyant que j’aurais besoin d’une petite collation et n’ayant pas décidé de suivre le ramadan qui est le jeûne turc mais seulement de dessiner quelques ébauches de l’église,j’avais pris avec moi un saucisson de Bologne,une bouteille de vin et du pain.Le premier jour que je passai ainsi dans la galerie se déroula fort  bien et sans que je fusse interrompu.Mais le jour suivant ne fut pas aussi paisible.Au bout d’un moment,en effet,j’aperçus un homme qui s’avançait vers l’endroit où je me tenais.Or,un infidèle dessinant des figures,mangeant du porc et buvant du vin dans le Saint des Saints turc commettait un crime pour lequel ni le poteau d’exécution ni le bûcher n’eussent été une expiation suffisante. »

G.J.Grelot,Relation nouvelle d’un voyage à Constantinople, Paris,Damien Foucault 1680

 


0 commentaire

Laisser un commentaire