Résultat de recherche d'images pour "ondarroa"

 

« Dans cette même zone,entre Ondarroa et Mutriku se trouve le quartier Saint-Jérôme.A l’automne 2005,j’écrivis un billet intitulé « Saint-Jérôme ». J’y racontais comment,adolescent,j’étais allé à la fête du quartier du même nom.Elle a bien lieu le 30 septembre et tous les ans il pleut.C’est pour cela que les gens du village l’appelle »saint Jérôme, le saint pisseur ». Le fait est,que cette fois là,je m’y rendis avec mes parents car sur la place du quartier jouait Kaxiano,l’accordéoniste aveugle.A l’entrée une femme me tendit une carte à jouer, comme au reste des enfants.

La femme avait deux jeux de cartes,l’un pour les garçons,l’autre pour les filles.Chacun devait danser avec celui ou celle qui avait eu la même carte.Quelle angoisse!Incapable de supporter une telle honte,je jetai la maudite carte dans un coin et finalement je ne dansai avec personne.

Je me suis toujours demandé qui pouvait bien être cette fille que j’avais plantée là avec une carte identique à la mienne.Si elle avait trouvé le grand amour ou si,depuis ,elle attendais toujours qu’apparaisse son cavalier.

Voila ce que je racontais dans mon billet.

L’ article fut publié à l’automne 2005.Une nuit au cours de cet hiver,Nerea s’approcha de moi et me dit: »c’était moi la fille qui à Saint-Jérôme avait la même carte que toi. »

Depuis nous ne sommes plus quittés. »

Kirmen Uribe,Bilbao-New-York-Bilbao,Gallimard avril 2012.

Kirmen Uribe est né en 1970 à Ondarroa, en Biscaye, dans une petite ville de pêcheurs située à environ une heure de Bilbao. Le père d’Uribe (décédé en 1999) était un pêcheur et sa mère était femme au foyer. Il étudie la philologie basque à l’université du Pays basque à Vitoria-Gasteiz, et fait ses études supérieures en littérature comparée à Trento, en Italie. En octobre 2009, il reçoit le prix national de littérature espagnole et le Prix de la Critique 2008 pour un roman écrit en langue basque, Bilbao-New York-Bilbao.


0 commentaire

Laisser un commentaire