Les Romains possédaient un immense réseau routier de très grande qualité avec plusieurs milliers de kilomètres de voies romaines qui partaient de Rome et permettaient de parcourir tout l’Empire.

Selon la tradition, le premier constructeur de routes fut Appius Claudius le Censeur qui, en 312 avant JC. entreprit la construction de la route qui porte son nom, la Via Appia, principale route menant de Rome au sud de l’Italie.

voies romaines en Gaule

De Rome, du milliaire d’or érigé par Auguste au bout du Forum, partaient 29 routes disposées en éventail qui relaient la Ville aux provinces d’Italie et continuaient dans des pays limitrophes au-delà des Alpes. Certaines se prolongeaient vers les différentes régions de l’Empire, du Sud au Nord et de l’Est à l’Ouest. 

Elles permettaient les rapides mouvements de troupes destinés à réprimer les révoltes.  Elles formaient un important réseau de communication, la clé du succès et de la survie de Rome.

Les voies servaient aussi au trafic local. 

La « Table de Peutinger », copie médiévale d’une carte des routes de l’Empire, donne les distances entre les villes et les hébergements disponibles.  Plus de 80.450 kilomètres de routes couvrent l’Empire dans sa totalité en l’an 114 après JC.

Table de Peutinger extrait Rome

Tout au long de ces voies, les bornes milliaires étaient destinées à marquer les distances . Comme leur nom l’indique, les distances étaient mesurées en milles romains, soit environ 1 480 mètres

 

Borne milliaire,aquarelle Michel Bois

aquarelle Michel Bois

à voir:

https://www.agenda-menton.fr/%C3%A9v%C3%A8nement/exposition-il-etait-une-voie-le-voyage-des-romains-en-riviera/?instance_id=117719


Laisser un commentaire