L’Hôtel Florida, situé sur la face sud de la Plaza del Callao à Madrid, était un hôtel de luxe où furent logés la plupart des correspondants de guerre étrangers détachés à Madrid pendant la Guerre civile espagnole (1936–1939).

Les journalistes correspondants de guerre, les écrivains et les intellectuels étrangers logeaient au Florida pendant la bataille de Madrid: Mikhaïl Koltsov, de la Pravda ; Geoffrey Cox, du News Chronicle; Henry Buckley, du The Daily Telegraph ; le Polonais Ksawery Pruszynski, de la revue Wiadomosci Lireackie, et Herbert L. Matthews, du The New York Times.

Tous ces écrivains et journalistes (qui ont croisé les Britanniques W. H. Auden, Stephen Spender, Kim Philby et George Orwell, les Français André Malraux et Antoine de Saint Exupery, et de nombreux autres journalistes et écrivains ) se retrouvaient aussi, non loin de là, à l’Edificio Telefónica (d’où ils envoyaient leurs « papiers » à la rédaction de leur journal) et à l’hôtel Gran Vía (à côté du bar Chicote). Ceux qui se trouvaient à Madrid avaient en principe déjà des sympathies pour la cause républicaine, et s’ils n’en avaient pas au départ, ils en acquéraient vite : comme l’a dit Paul Preston : « La plupart des journalistes prirent parti pour les Républicains espagnols, en partie à cause des horreurs qu’ils voyaient (comme le bombardement des civils), mais surtout parce qu’ils comprirent bientôt que ce qui se passait en Espagne était la lutte de chacun. »

Pendant le siège de Madrid l’hôtel fut atteint par au moins une trentaine d’obus. En effet, la proximité de l’Edificio Telefónica, qui était le gratte-ciel le plus haut de Madrid et servait de poste d’observation aux républicains, valait à l’hôtel Florida d’être souvent touché par les obus de l’artillerie de siège nationaliste.

Le dernier des correspondants de guerre étrangers à quitter le Florida fut O. D. Gallagher, du Daily Express de Londres. Il fut aussi le seul à attendre les troupes franquistes, et quand elles entrèrent à Madrid le 28 mars 1939 il faillit être fusillé alors qu’il essayait d’envoyer sa chronique à Londres, depuis l’Edificio Telefónica.

dessin Michel Bois

En 1964 l’hôtel Florida a été démoli, et deux chaines de magasins se sont succédé sur son emplacement.

Catégories : Espagne

0 commentaire

Laisser un commentaire