A partir de septembre 1870, Paris est assiégé par les allemands. Toutes les communications avec le reste du territoire français sont coupées. Le seul moyen d’expédier du courrier est la voie des airs. En août 1870, l’ingénieur Nadar, célèbre photographe et caricaturiste, fondait la Compagnie des Aérostiers militaires. Cette entreprise fabrique des ballons qui seront utilisés au début du conflit pour des taches d’observations ou de réglage de tirs. En général ce sont des ballons captifs car reliés au sol. L’idée est alors d’utiliser ces ballons pour acheminer hors de Paris du courrier. Le 19 septembre 1870, une convention signée par Gambetta ordonne la construction de trois ballons.

jpg_carte-ballon-monte-journee-timbre-1955

Le premier ballon, le Neptune, quitte Paris le 23 septembre 1870. Il est chargé de 125 kilos de dépêches officielles, de journaux et de quelques lettres.  Après un vol de 3h15 il atterrit dans le parc du château de  Cracouville, près Évreux. Il a parcouru 104 kilomètres. Le voyage n’est pas aisé car faut-il le rappeler, un ballon ne se dirige pas, il suit la direction du vent. Le ballon « Le Ville d’Orléans » parcourt ainsi 1246 kilomètres et se pose en Norvège. « Le Duquesne » avait été muni d’hélices pour essayer de le diriger. Ce qui ne l’a pas empêché de se poser en zone occupée. « Le Ville de Paris » atterrit en Allemagne et « Le Jacquard » fait naufrage au sud de l’Angleterre. Du 23 septembre 1870 au 28 janvier 1871, plus de 60 ballons quittent la capitale. On estime le nombre de plis, de lettres, de dépêches qui ont été transportés entre 2.500.000 et 3.000.000. On les désigne souvent par le terme « correspondances transportées par ballons montés » ou plus simplement par « ballons montés ». Ces ballons connaîtront des fortunes diverses: des succès surtout, des captures par les Prussiens, des tragédies, hélas, aussi.
L’ingéniosité des Parisiens assiégés, le courage de ces hommes qui se sont envolés sous les tirs nourris de l’armée prussienne,les exploits aériens, ont forcé l’admiration du monde entier.

1-3ef3dcb

$_57w

Catégories : Histoire

2 commentaires

Michel Bois · 1 juin 2017 à 17 h 16 min

merci de l’intérêt que vous portez à cet article,cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *