Roman Kacew, devenu Romain Gary, né le  à Vilna dans l’Empire russe (actuelle Vilnius en Lituanie) et mort le  à Paris, fut aviateur, militaire, résistant, diplomate, romancier, scénariste

et réalisateur français.

 

Important écrivain français de la seconde moitié du xxe siècle, il est également connu pour la mystification littéraire qui le conduisit, dans les années 1970, à signer plusieurs romans sous le nom d’emprunt d’Émile Ajar, en les faisant passer pour l’œuvre d’un tiers. Il est ainsi le seul romancier à avoir reçu le prix Goncourt à deux reprises, sous deux pseudonymes.

La mer exerce toujours une sorte d’aura magique et de fascination pour les écrivains.


Romain Gary l’évoque aussi dans son célèbre roman autobiographique La promesse de l’aube, paru en 1960. Il raconte notamment sa première rencontre inoubliable, enfant, avec le grand bleu alors que sa mère l’emmène en convalescence en Italie suite à une typhoïde.

« Mon premier contact avec la mer eut sur moi un effet bouleversant. Je dormais paisiblement sur ma couchette lorsque je sentis sur le visage une bouffée de fraîcheur parfumée. Le train venait de s’arrêter à Alassio et ma mère avait baissé la fenêtre. Je me dressai sur les coudes et ma mère suivit mon regard en souriant. Je jetai un coup d’œil dehors et je sus, brusquement, clairement, que j’étais arrivé. Je voyais la mer bleue, une plage de galets et des canots de pêcheurs, couchés sur le côté. Je regardai la mer. Quelque chose se passa en moi. Je ne sais quoi : une paix illimitée, l’impression d’être rendu. La mer a toujours été pour moi, depuis, une humble mais suffisante métaphysique. Je ne sais pas parler de la mer. Tout ce que je sais c’est qu’elle me débarrasse soudain de toutes mes obligations. Chaque fois que je la regarde, je deviens un noyé heureux. »

dessin Michel Bois

A lire, l’intéressant roman:

 

L’auteur présente un roman intéressant, plaisant à lire et original autour d’un personnage entrevu dans le célèbre roman de Romain Gary, « La promesse de l’aube ». M. Piekielny a-t-il véritablement existé ou n’est-il qu’un personnage imaginaire ? Pour le savoir, le narrateur enquête, part sur la trace de ce personnage à Vilnius et ce faisant,sur celle de l’enfance de Romain Gary. Il est ainsi amené à revenir sur le destin tragique des Juifs lituaniens durant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

Catégories : Littérature

2 commentaires

Masset Josiane · 15 avril 2018 à 18:23

Encore un dimanche matin où grâce à ce blog on se sent plus intelligent et plus disponible que les autres jours ! Merci Michel, je viens de commander le livre sur Mr Piekielny parce que l’atmosphère et l’histoire des Pays Baltes ( nous étions à Tallin l’ été dernier ) nous touche beaucoup. Bravo pour l’aquarelle – portrait si ressemblante avec ce personnage fascinant que fût R G !
Bien affectueusement àtous les deux . Josiane

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :