Le Phare du Planier,Marseille

L’Ile du Planier à 15 km de Marseille assez petite est entourée de récifs qui affleurent et furent responsables de nombreux naufrages.

Le nom provençal de l’ile est Illon de Piania,dérivé du latin Planitia,ile plane.

aquarelle Michel Bois

Un premier phare fut édifié en 1320 à la suite d’une ordonnance de Robert d’Anjou,ordonnant à chaque patron de barques accostant Planier d’y apporter 1100 pierres pour sa construction.La tour mesurait 12,50 m au sommet de laquelle on brulait du bois et du charbon.

En 1774,un nouveau phare,tour génoise de 20 m de haut fut construit,le feu était constitué de 14 lampes à huile placées au milieu de réflecteurs en cuivre argenté.Ce système peu efficace fut remplacé en 1819 par une invention d’optique qui révolutionna l’éclairage des phares:les lentilles de Fresnel,juxtaposition de lentilles annulaires concentriques moins sensibles à la chaleur et de très bonne qualité optique.

Une 3ème tour est construite à partir de 1825.

L’électrification amena la construction d’une 4ème tour de 58 m en 1876,toujours avec l’optique de Fresnel qui au mois de décembre 1942 fut remplacée par une optique de fortune et mise à l’abri;c’est un officier allemand,ingénieur dans le civil qui s’en chargea avant que les troupes de la Wehrmacht ne bombardent la rade de Marseille.La lentille fut retrouvée intacte dans le Luberon,aux alentours de Cucuron,à la Libération.

L’ile abrite aujourd’hui un 5ème phare, phare de pleine mer, érigé en 1947 après la destruction du précédent lors de la seconde guerre mondiale et entouré d’une résidence pour les gardiens et leurs familles.Automatisé depuis 1986,le phare est maintenant fermé au public.

L’ilot comporte de très beaux fonds marins avec des épaves,notamment le Chaouen,un cargo de nationalité marocaine échoué en 1970 et un avion de chasse Messerschmitt Bf 109 abattu en mars 1944.

Messersschmitt Bf 109

A voir aussi:les Iles du Frioul:

https://michelbois.fr/blog/les-iles-du-frioul/


1 commentaire

Catherine Dorochenko · 10 décembre 2017 à 09:41

Merci Michel. Encore un bel article. Bises
Catherine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :