Patrick Modiano et Nice

 

Patrick Modiano et Nice

 

promenade-des-anglais-sous-la-pluie

La Promenade des Anglais Nice,huile Michel Bois

« Il a plu pendant plusieurs jours de suite.J’allais chercher les journaux au Kiosque qui se trouve en bordure du jardin d’Alsace-Lorraine et je revenais à la pension Saint-Anne,sous la pluie.La propriétaire donnait à manger à ses oiseaux.Elle était vêtue d’un vieil imperméable et elle avait noué un foulard à son menton pour se protéger de la pluie.C’était une femme d’environ soixante ans, à l’allure élégante.Elle parlait avec l’accent de Paris.Elle me faisait un signe du bras et me disait : »Bonjour »,puis continuait à ouvrir les cages une à une,à donner les grains,à refermer les cages.Elle aussi,par quel hasard avait-elle échoué à Nice?

Le matin,au réveil,quand nous entendions les gouttes de pluie tambouriner contre le zinc du petit hangar,dans le jardin,nous savions qu’il en serait ainsi toute la journée et souvent nous restions au lit jusqu’à la fin de l’après-midi.Nous préférions attendre que la nuit soit tombée pour sortir.De jour,la pluie sur la Promenade des Anglais,sur les palmiers et les immeubles clairs laissait au cœur un sentiment de tristesse.Elle imbibait les murs et bientôt le décor d’opérette et les couleurs de pâtisserie seraient complétement détrempés.La nuit effaçait cette désolation,grâce aux lumières et aux néons.

La première fois que j’ai eu le sentiment que nous étions pris au piège dans cette ville,c’était sous la pluie,rue Cafarelli,quand j’aillais chercher les journaux.Mais  dès mon retour,j’avais de nouveau confiance.Sylvia lisait un roman policier,le buste appuyé sur les barreaux du lit,la tête penchée.Tant qu’elle serait avec moi,je n’avais rien à craindre.Elle portait un col roulé gris clair très ajusté qui la rendais encore plus gracile et contrastait avec les cheveux noirs et l’éclat bleu du regard.

-Il n’y a rien dans les journaux?me demandait-elle.

Je les feuilletais au pied du lit.

-Non.Rien. »

 

Patrick Modiano,Prix Nobel de littérature 2014, Dimanches d’août. (Gallimard,folio)

9782070381302fs

 

quartier-des-musiciens-nice1

1 thought on “Patrick Modiano et Nice”

Laisser un commentaire