Marc Chagall,le Cantique des Cantiques

   

Marc Chagall,le Cantique des Cantiques

     Le Cantique des Cantiques est un texte sacré pour les Juifs et les Chrétiens, symbole de l’amour de Dieu pour son peuple mais aussi de l’amour entre un homme et une femme. Écrit entre le VIIe et le VIIIe siècle avant Jésus-Christ et intégré à la Bible dans les premiers siècles de notre ère, le Cantique des cantiques — littéralement « le plus beau Chant » en hébreu est un échange amoureux entre un homme et une femme, ces 117 vers attribués à Salomon mêlent passion et sensualité à travers métaphores et symboles qui ont alimenté les commentaires des plus grands exégètes au fil des siècles. Au-delà des différentes interprétations religieuses et philosophiques, ce texte est un poème inspiré qui exalte l’amour.

Extrait Chapitre 1

Cantique 1

1.1

Cantique des cantiques, de Salomon.

1.2

Qu’il me baise des baisers de sa bouche!

Car ton amour vaut mieux que le vin,

1.3

Tes parfums ont une odeur suave;

Ton nom est un parfum qui se répand;

C’est pourquoi les jeunes filles t’aiment.

1.4

Entraîne-moi après toi!

Nous courrons!

Le roi m’introduit dans ses appartements… Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi;

Nous célébrerons ton amour plus que le vin.

C’est avec raison que l’on t’aime.

1.5

Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem,

Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon.

1.6

Ne prenez pas garde à mon teint noir:

C’est le soleil qui m’a brûlée.

Les fils de ma mère se sont irrités contre moi,

Ils m’ont faite gardienne des vignes.

Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.

1.7

Dis-moi, ô toi que mon coeur aime,

Où tu fais paître tes brebis,

Où tu les fais reposer à midi;

Car pourquoi serais-je comme une égarée

Près des troupeaux de tes compagnons? –

1.8

Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes,

Sors sur les traces des brebis,

Et fais paître tes chevreaux

Près des demeures des bergers. –

1.9

A ma jument qu’on attelle aux chars de Pharaon

Je te compare, ô mon amie.

1.10

Tes joues sont belles au milieu des colliers,

Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.

1.11

Nous te ferons des colliers d’or,

Avec des points d’argent. –

1.12

Tandis que le roi est dans son entourage,

Mon nard exhale son parfum.

1.13

Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe,

Qui repose entre mes seins.

1.14

Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne

Des vignes d’En Guédi. –

1.15

Que tu es belle, mon amie, que tu es belle!

Tes yeux sont des colombes. –

1.16

Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable!

Notre lit, c’est la verdure. –

1.17

Les solives de nos maisons sont des cèdres,

Nos lambris sont des cyprès. –

Ces vers sacrés ont inspiré bon nombre d’artistes, Marc Chagall en premier lieu. L’éclosion de l’amour, la solitude dans l’exil, la joie des retrouvailles amoureuses, sont autant de thèmes que l’on retrouve dans l’ensemble de son œuvre. Ce chant d’amour a particulièrement marqué Chagall qui, pendant 10 ans, cherchera à en donner sa propre vision artistique. Cinq toiles verront le jour après de nombreuses études. Cinq chefs-d’œuvre, dans un cycle de peinture appelé Message Biblique.

Chagall(1887-1985) est l’un des plus célèbres artistes installés en France au XXe siècle, avec Pablo Picasso. Son œuvre, sans se rattacher à aucune école, présente des caractéristiques du surréalisme et du néo-primitivisme. Inspirée par la tradition juive, la vie du shtetl (village juif en Europe de l’Est) et le folklore russe, elle élabore sa propre symbolique, autour de la vie intime de l’artiste. Chagall s’est essayé, outre la peinture sur toile, à la gravure, à la sculpture, à la poésie, à la peinture sur vitrail, sur émail, etc.

Dix ans de travail pour aboutir à ces cinq tableaux , le 1er,  daté de 1960:

 

dscn4541

Le Cantique des Cantiques 1- 1960 Marc Chagall,huile sur papier marouflé

01-9

Aquarelle Marc Chagall

0212

Marc Chagall,étude pastel sur papier

crayon

Marc Chagall,crayon 1958

A voir l’exposition :le Cantique des Cantiques,la couleur révélée:

http://musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/chagall/

 

 

Laisser un commentaire