« Donnez-moi de bons cuisiniers, disait Talleyrand je me charge du reste ! » La diplomatie a en effet de tout temps regardé l’art culinaire comme un moyen d’ amenuiser la négociation, de créer une ambiance de détente, sinon de bonne humeur, autour de discussions souvent ardues ou crispantes.

Madrid 10 janvier 1933:déjeuner en l’honneur de l’ambassadeur de France,Jean Herbette

Extrait du Journal des débats 18 janvier 1933:

En France, Albert Le Brun  a été élu Président de la République et son mandat est marqué par la montée du nazisme en Allemagne voisine.La présidence du Conseil des Ministres est assurée par Joseph Paul Boncour ,figure indépendante du socialisme français.Il fut  le principal avocat de la famille Jaurès dans le procès de Raoul Villain,assassin de Jaurès.

En Espagne, la Seconde République repose sur une nouvelle constitution libérale qui instaure le suffrage universel. Elle prend des mesures en faveur des paysans (loi agraire du 15 septembre 1932), des femmes (droit de vote, divorce autorisé) et des autonomies catalane et basque. Les titres de noblesse sont abolis et le pouvoir du clergé et de l’armée se trouve diminué. Niceto Alcalá-Zamora y Torres,avocat,  a été élu président de la  République et a nommé Manuel Azaña  président du Conseil en 1931. Âgé d »une cinquantaine d’années, Azaña était incontestablement l’homme clé du nouveau régime, le plus remarquable par sa culture et ses dons d’orateur, en dépit de son apparence physique peu séduisante. Il avait une bonne formation juridique, connaissait l’anglais et le français et avait fait deux séjours importants en France, en 1911-12 et 1919-20. Il admirait les institutions du pays voisin et rêvait de transformer l’Espagne selon ce modèle de société laïque, gouvernée par les lois de la démocratie bourgeoise.Malheureusement le pays , en proie à une grave crise politique ponctuée de grèves, d’enlèvements, d’assassinats d’opposants  se délite.

Jean Herbette,ambassadeur de France en Espagne,vient du journalisme et s’est spécialisé dans les relations inter européennes au cours des trois premières décennies du XXème siècle. Herbette avait été le premier ambassadeur français en Russie soviétique, poste qu’il a occupé pendant sept ans jusqu’à son transfert à Madrid pour représenter la France dans la nouvelle République espagnole.

Le déjeuner en son honneur a lieu le 10 janvier 1933 et le menu est riche:

Participent à ce déjeuner les hommes politiques et des intellectuels les plus remarquables de la deuxième république  comme Miguel de Unamuno,recteur de l’Université de Salamanque,philosophe et écrivain célèbre , Gregorio Marañón,médecin, universitaire, historien, écrivain et penseur espagnol  appartenant à la génération de 14, José Giral,ministre de la Marine espagnole, Santiago Alba,ancien Président des Cortès, Sanchez Guerra,ancien Président du Conseil, Luis Bello, écrivain, journaliste, pédagogue et homme politique espagnol;Luis de Tapia,poète , humoriste et journaliste espagnol , satiriste éminent de la Deuxième République ,Alvaro de Albornoz chargé de la Justice, Ignacio Hidalgo de Cisneros,ambassadeur de l’air à Berlin et à Rome , qui a connu de près la montée du fascisme et du nazisme , le Comte de Romanones,homme d’Etat espagnol, Marcelino Domingo,ministre,José Ortega y Gasset,philosophe et écrivain,etc…soit plus de 40 personnes.

Pour en savoir plus:

https://michelbois.fr/blog/miguel-de-unamuno-12-octobre-1936/

Catégories : EspagneHistoire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :