Nous sommes à Toulon.Le cuirassé Liberté, commandé par le capitaine de vaisseau Louis Jaurès, rejoint la rade de Toulon dans le cadre des commémorations patriotiques du 4 septembre 1911,grande revue navale de la Flotte Méditerranéenne.

 

Scan10057Le 25 septembre 1911, alors qu’il se trouve encore dans le port de Toulon, un feu localisé près des munitions de 194 mm se propage malgré les efforts des marins pour inonder la soute à munitions. À 5 h 53 le navire explose emportant 200 hommes d’équipage et une centaine de marins des navires les plus proches.

Scan10055En raison de la similaire explosion du Iéna deux ans plus tôt, une polémique voit le jour sur le choix des munitions chimiquement instables (donc dangereuses) entre Albert Louppe, directeur de la poudrerie de Pont-de-Buis et Léopold Maissin, directeur de la poudrerie du Moulin blanc à Brest, la seconde étant accusée de livrer à la première du coton-poudre instable qui entrait dans la composition de la poudre B qui remplaçait depuis peu comme poudre de guerre l’ancienne poudre noire.

 On s’interroge encore aujourd’hui sur les causes réelles de cette catastrophe:crime, imprudence,  défectuosité des poudres…

Pour en savoir plus

http://marius.autran.pagesperso-orange.fr/oeuvres/tome1/cuirasse_liberte.html

 

Catégories : BateauxHistoire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :