L’Épire, région située à l’angle Nord-Ouest de la péninsule hellénique,au sud de l’Albanie, est la province la plus montagneuse de Grèce. La chaine du Pinde constitue sa frontière naturelle à l’Est et la sépare du reste du pays, sans toutefois l’isoler complètement.

Au-delà des sommets du Pinde des dizaines d’autres montagnes plus ou moins hautes, hérissent son sol, réduisant au minimum les zones de plaine. A l’0uest s’étend la mer lonienne avec ses belles plages  comme Parga ou Plataria, ses lagunes et les deltas des fleuves où nichent des milliers d’oiseaux aquatiques.

 

aquarelle Michel Bois

C’est en Épire que l’Odyssée place l’oracle des morts, au-delà du monde des vivants, dans la vallée de l’Achéron, dont le nom correspond à celui du fleuve des Enfers.

Sur ses côtes, les Corinthiens viennent fonder des colonies à Corfou, la Corcyre antique, et à Ambracie, l’actuelle Arta.

Plus tard, Corfou et l’Épire sont les premières terres grecques abordées par les Romains.

L’Epire, qui a connu une présence ottomane prolongée jusqu’à la première guerre balkanique, n’est rattachée à la Grèce qu’à la fin de 1912.

Cette région a particulièrement souffert  jusqu’en 1949 de la guerre civile qui opposait royalistes et communistes.

Aquarelle Michel Bois

 

 

Catégories : Grèce

1 commentaire

Catherine Dorochenko · 9 septembre 2018 à 09:02

Merci Michel! Bises
Catherine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :