Les franciscains au monastère de Cimiez

Le monastère de Cimiez a été fondé au IXe siècle par les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Pons, et il rassemble l’église Notre-Dame-de-l’Assomption (xve siècle) et le musée franciscain qui retrace la vie franciscaine à Nice depuis le XIIIe siècle.

aquarelle Michel Bois

Depuis 1546, il est occupé par les Franciscains, ordre religieux catholique né en Italie sous l’impulsion de saint François d’Assise en 1210. À l’imitation du Christ, les membres tentent de vivre une vie de grande pauvreté et simplicité évangélique. Insistant sur l’aspect de fraternité dans leur vie les franciscains ont choisi de s’appeler « frères », bien que, aujourd’hui, la majorité d’entre eux sont en fait prêtres.

Saint François d’Assise(1640-1645),Francisco de Zurbaran

Quatre penseurs ont marqué l’histoire des franciscains : saint Bonaventure de Bagnorea, Roger Bacon, Duns Scot et Guillaume d’Ockham.

Les Franciscains mettent l’accent sur la pauvreté et l’humilité. Ils se chargent de l’évangélisation par la prédication et par l’exemple de leur vie. Les Franciscains luttent contre les hérésies.L’esprit franciscain a tendance à donner à l’action priorité sur la recherche intellectuelle, mais à une action mue par la contemplation, elle-même éclairée par un savoir structuré. Il cultive la pauvreté volontaire, mais ne méprise pas indistinctement tout ce qui est créé et connaît l’amour de la nature et de la vie. Il veut concilier l’obéissance, le civisme, le sens de la hiérarchie, avec le sentiment de l’autonomie personnelle, le goût des libertés et l’idéal d’un certain égalitarisme.

Dans l’église Notre-Dame de l’Assomption, on peut admirer trois tableaux majeurs du primitif niçois Louis Bréa : une Pietà, la Crucifixion, et la Déposition, qui correspondent à 40 ans de l’activité de l’artiste.

La Crucifixion Louis Bréa vers 1512

https://michelbois.fr/blog/les-brea/

Catégories : HistoireReligion

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :