Scan10738.web

cormorans à la pointe de Caniscione(Corse du Sud),aquarelle Michel Bois

Les cormorans sont des oiseaux plongeurs. Ils peuvent, grâce au fait que leur plumage s’alourdit en se mouillant, plonger très vite et relativement profondément (jusqu’à 9 m) avec des apnées pouvant durer 60 secondes.
Cette faculté de mouiller ses ailes fait en retour qu’il n’est pas protégé du froid comme le sont les autres oiseaux marins au plumage « imperméabilisés ». Il doit pour compenser la déperdition en calories manger des quantités anormales de nourriture et, c’est, vraiment la caractéristique de l’espèce, passer des heures comme un linge sur un fil, les ailes écartées pour les faire sécher.
Les cormorans nichent en colonies. Les nids dans les rochers sont faits d’algues, ceux faits à l’intérieur sont construits avec des branchages.
La ponte a lieu au printemps. Les œufs de couleur jaune pâle sont au nombre de 3 ou 4. Ils incubent 4 semaines. Les petits sont nourris par les deux parents et restent au nid pendant 50 jours.

12_07_Kormorannest_01
La durée de vie est de 20 ans en captivité.

Principalement en Asie (comme en Chine et au Japon), le cormoran est domestiqué et utilisé pour la pêche en eaux douces, et ce, depuis plusieurs siècles (depuis 1 300 ans au Japon). Les oiseaux utilisés à cet effet possèdent un anneau autour du cou, qui les empêche d’avaler les poissons qu’ils attrapent. Une fois qu’il a attrapé un poisson, il est dressé pour revenir vers son maître, qui le lui retire. Contrairement à la Chine, où les cormorans sont libres, au Japon il est attaché par une ficelle sur laquelle le maître cormoran tire pour faire revenir son animal.

Alors que cette technique est toujours utilisée pour la pêche en Chine, au Japon elle n’est plus qu’une attraction touristique, comme dans la ville de Gifu dans la préfecture du même nom où elle se déroule de mai à octobre. Pendant longtemps, la pêche aux cormorans a été une activité importante au Japon, comme le soulignent les nombreuses allusions dans les idéogrammes utilisés dans les noms de familles et certaines expressions.

Catégories : Nature

3 commentaires

jp de Fallois · 1 novembre 2015 à 08:02

« poissons plongeurs’ ou oiseaux plongeurs ?
AMITI2S
JP

Sol · 2 novembre 2015 à 21:23

Nous avons assisté à une pêche nocturne au cormoran à Guilin dans la région des minorités ethniques du sud de la Chine…ce type de pêche y est encore pratiqué , il s’agissait bien sûr d’une curiosité mais surtout ce soir là d’une attraction touristique

debatisse · 5 novembre 2015 à 17:42

Il y a trois ans je chassais en mer à 200 m environ du rivage, quand deux cormorans ont plongé devant moi jusqu’à 6/7 m de profondeur. Beau et impressionnant à voir.
Amitiés

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :