Le Britannia

le-britannia

Le Britannia à Cannes,huile Michel Bois

     Dernier d’une longue lignée de yachts royaux, le Britannia fut construit par les chantiers John Brown and Co à Clydebank en Écosse. Il fut baptisé par la reine Élisabeth II le 16 mars 1953. Il mesure 127 mètres de long pour un tonnage de 5 860 tonnes. Armé par la Royal Navy, il a effectué en 44 ans, 968 voyages officiels sur toutes les mers du monde avec la reine ou un membre de la famille royale et a permis à la famille royale d’Angleterre  d’accoster dans 600 ports de 135 pays.Cela représente plus d’un million de miles, c’est-à-dire l’équivalent d’un tour du monde chaque année.

Véritable ambassade flottante britannique, il a fait son dernier voyage à Hong Kong lors de la rétrocession de cette colonie à la République populaire de Chine.

L’équipage régulier comprenait 220 membres de la Marine royale.Le personnel d’entretien travaillait pendant la nuit, car tout devait reluire dès 8 h. Les matelots exécutaient leurs tâches en silence et devaient obéir à une consigne très stricte: lorsqu’ils croisaient les membres de la famille royale, ils devaient s’immobiliser et regarder droit devant eux…

Le gouvernement britannique a décidé en 1994 de le désarmer pour raisons budgétaires. Cela fut fait en décembre 1997 dans le port militaire de Portsmouth. Transformé en musée dans le port de Leith à Édimbourg il  est devenu l’un des lieux les plus visités de Grande-Bretagne.

 

 

Laisser un commentaire