La pivoine,fleur de légende à l’incomparable beauté

Du grec paeonia (littéralement « plante à guérir »), la pivoine a très tôt connu le succès grâce à ses vertus curatives.C’est la fleur de légendes vénérée par les Chinois. La pivoine, plante vivace originaire d’Extrême-Orient, regroupe une quarantaine d’espèces. On distingue les pivoines herbacées des pivoines arbustives. Les herbacées (dont l’espèce la plus courante est la pivoine de Chine) perdent leur feuillage en hiver pour renaître au printemps, tandis que les arbustives conservent leur tronc ligneux, pouvant atteindre jusqu’à deux mètres de hauteur.

Scan10449

Pivoines,aquarelle Michel Bois

Des textes antiques nous prouvent que les Grecs étaient déjà conscients des nombreuses vertus qu’offre la pivoine. Péon d’où vient le nom pivoine était un des plus anciens dieux guérisseurs des grecs, puisqu’il est mentionné dans les tablettes de Knossos en Crête. Il soigna et guérit Hadès et Arès de leurs blessures de guerre.
Vers 400 ans av J.-C., le fameux médecin grec Hippocrate se servait de la plante dans le traitement de l’épilepsie, pour favoriser les menstruations et l’expulsion du placenta après les accouchements.

On sait également qu’il y a environ 2000 ans, la Chine commença à cultiver la pivoine comme plante médicinale pour traiter diverses affections, comme la paresse hépatique ou les faiblesses du sang. Il faudra attendre 500 ans avec l’arrivée de la dynastie Song (960-1279) pour que la pivoine soit appréciée pour ses qualités esthétiques et son incroyable parfum. Elle orne alors les palais impériaux et inspire les artistes qui la déclinent en peinture, porcelaine, poteries… Une admiration qui ne cessera de grandir au point que la pivoine soit considérée par les Chinois comme la reine des fleurs. Cette fleur est aujourd’hui adulée autant pour son opulente beauté que pour ses vertus médicinales. Elle est encore très cultivée pour la production de médicaments, fabriqués à partir de l’écorce de ses racines.

Laisser un commentaire