Corée : les kokdu

   

Les kokdu sont des figurines en bois peintes de couleurs vives. Elles ont joué un rôle important dans les cérémonies funéraires coréennes tout au long de la période Joseon (1392-1906), jusqu’au milieu du XXe siècle. Plus que de simples objets de décoration elles accompagnaient l’esprit du défunt dans son voyage vers l’au-delà. Elles le guidaient, le protégeaient, le soignaient et même le divertissaient, tout en apportant une consolation à ses proches. Selon leur fonction, les kokdu peuvent avoir une apparence joyeuse et même joueuse, ou au contraire effrayante lorsqu’elles doivent chasser les mauvais esprits.

Kokdu,dessin Michel Bois

Ces petites figurines de bois,d’une vingtaine de cm de haut,font partie du patrimoine funéraire traditionnel coréen. Elles représentent des personnages, des fleurs, des animaux réels ou surnaturels, qui étaient placés tout près du cercueil du défunt. L’ensemble composait une structure funéraire complexe en forme de maison, appelée sangyeo, portée à bras ou sur roues, qui se déplaçait en procession, et dont la fonction était de transporter le corps depuis la chapelle mortuaire jusqu’au lieu de l’enterrement. Il s’agissait alors d’une étape transitoire, où le mort se trouvait à la frontière indécise entre l’ici et l’au-delà.

sangyeo,cercueil du défunt où sont installés les kokdu

A voir: Kokdu, Compagnons de l’Âme au Musée des Arts asiatiques de Nice

KOKDU.jpg

http://www.arts-asiatiques.com/fr/accueil/actualite/actualite/?actu_id=54

 

4 thoughts on “Corée : les kokdu”

  1.  » Ah Dieu, qu’elle est jolie la mort accompagnée par les réconfortants Kokdu  »
    Merci Michel pour ce joli texte et les aquarelles qui l’accompagnent .

Laisser un commentaire