Préhistoire,le Pic Saint-Loup et l’Hortus (Hérault)

   Le département de l’Hérault est  riche de vestiges préhistoriques et particulièrement le Pic Saint Loup et l’Hortus.

 

Au cours de la Préhistoire, seuls les causses au nord du Languedoc ont été peuplés et exploités, la plaine du Languedoc étant un lieu de paludisme.Ainsi,après la première occupation de la grotte de l’Hortus,en face du Pic Saint Loup, par l’homme de Neandertal , la stratigraphie ne livre pas de matériel du Paléolithique supérieur(-30 000 -12 000 ans).

Le Pic Saint-Loup, aquarelle Michel Bois

Néanmoins, on y retrouve les traces d’une occupation régulière du Néolithique (Chasséen et Ferrérien) jusqu’au Chalcolithique(-2 300 environ) et à l’âge du bronze final (-7 000 à -2.400 de l’Age de la pierre polie à l’Age du bronze). Les grottes et abris continuent à être utilisés mais leurs fonctions se réduisent par rapport aux époques précédentes. Ils servent le plus souvent de bergeries, comme en attestent les litières qui s’y accumulent alors. Au Chalcolithique, on trouve dans ces montagnes cévenoles des populations de bergers qui ont laissé leurs traces sous formes de stèles sculptées (représentant notamment des guerriers portant un couteau triangulaire) ou de villages de bergers comme à Cambous (Viols-le-Fort).

cabane néolithique, Cambous,Viol Le Fort

Les fouilles de la grotte du Suquet-Cocouliere ont produit une masse considérable de documents anthropologiques.Parmi ceux là,des traces de violences caractérisées.Ainsi des ossements humains impactés par des armes de silex en donnent la preuve,comme cette vertèbre perforée par un projectile.

Dessin Michel Bois

A voir à la Maison des Consuls,Les Matelles(34)

http://www.cc-grandpicsaintloup.fr/-Maison-des-Consuls-.html

 

merci à Jean-Claude,Colette et Gabriel,Jean-Pierre et Joëlle,Gérard et Évelyne.