Le Jardin des Tuileries à Paris

Le Jardin des Tuileries

Scan10720.web

Les Tuileries,aquarelle Michel Bois

     Le Jardin des Tuileries tient son nom des fabriques de tuiles qui se tenaient à l’endroit où la reine Catherine de Médicis a fait édifier le palais des Tuileries en 1564, aujourd’hui disparu. Le célèbre jardinier du roi, André Le Nôtre, lui donne à partir de 1664 son aspect actuel de jardin à la française. Le jardin, qui sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde, est un lieu de promenade et de culture pour parisiens et touristes où les statues de Maillol côtoient celles de Rodin ou de Giacometti. Les deux bassins sont propices à la navigation d’une magnifique flotte de bateau à voile de toutes les couleurs.

Scan10721.web

Les bassins des Tuileries,aquarelle Michel Bois

Le musée de l’Orangerie qui abrite les œuvres de Monet est installé au sud-ouest des Tuileries.

Le saké au Japon

    Le saké

     Le  saké  est un alcool de riz, produit comme la bière par fermentation répétée, titrant de 14 à 17°.La qualité d’un saké dépend de trois facteurs : le savoir-faire du maître brasseur, la qualité de l’eau ,la qualité du riz et le degré de son polissage.Les proportions requises sont 80 % d’eau et 20 % de riz.

Les riz sont soigneusement sélectionnés parmi une cinquantaine de variétés à saké. Le riz est poli pour le débarrasser des graisses et de l’albumine, jusqu’à ne laisser que le cœur du grain, riche en amidon Plus le grain est poli (fraisé), plus le taux résiduel littéralement « taux de polissage » sera bas, et plus le saké sera fin.

La fabrication du saké de riz aurait été introduite de Chine au Japon peu après la riziculture, au IIIe siècle. L’inoculation du ferment était des plus primitives, par un mâché dans la bouche, les céréales cuites étant saccharifiées par la salive.

Au VIIIe siècle, le saké reçoit ses lettres de noblesse par un édit de la cour impériale, en même temps que les deux religions nipponnes codifient son caractère sacré, en l’intégrant à certains rites. Dès le XVe siècle, la demande en saké croissant vertigineusement, son prix dépasse celui du riz. Prenant le relais de la cour impériale, les temples fabriquant du saké se multiplient.

aquarelle Michel Bois

Lors des cérémonies religieuses, le saké est non seulement bu, mais il est aussi utilisé comme offrande. Lors du Nouvel an, de la Fête des Poupées et pour toutes les fêtes qui rythment l’année, le saké est offert pour accueillir les dieux, avant d’être bu en accompagnement du repas. Pour signer un contrat important, on boit le saké dans des coupes spéciales. Pour les Japonais, le saké est bien plus qu’un alcool, c’est un élément primordial de leur culture et de leurs traditions.

Kitagawa Utamaro,Courtisanes avec coupe de saké 1801

Autour d’un tableau du Caravage : l’arrestation du Christ

Le Caravage,l’arrestation du Christ    

L’Arrestation du Christ est un tableau du Caravage peint vers 1602 et conservé à la National Gallery of Ireland de Dublin.

Ce tableau est une commande de Ciriaco Mattei (mort en 1614) ,noble italien de Rome et de la Chambre des Mattei et l’ un des plus importants collectionneurs d’art de son temps, sur une suggestion de sujet par son frère le cardinal Girolamo Mattei. Sa trace est perdue à la fin du XVIIIe siècle.

 

 En 1930, Marie Lea-Wilson , veuve d’un officier assassiné  des troupes coloniales anglaises RIC, donne aux Jésuites de Dublin le tableau qu’elle avait acheté dix ans plus tôt à Édimbourg. Sa valeur artistique est connue, mais il était alors considéré comme l’œuvre du peintre néerlandais Gerrit van Honthorst (1590-1656 Utrecht) , disciple du Caravage. À l’occasion d’une restauration de la toile, en 1991, le supérieur de la maison jésuite de Dublin le fait expertiser par Sergio Benedetti, expert et restaurateur de la National Gallery of Ireland, qui l’authentifie comme œuvre du Caravage. Les Jésuites décident alors de le confier au musée dublinois.

Dans le tableau , l’accent est mis sur le baiser de Judas dans un affrontement du clair-obscur et la dramatisation de l’instant où l’on sent toute la trahison de l’acte.Le peintre s’est peint lui-même à la droite des soldats. Outre cette singularité, le Caravage avait pour habitude de choisir des visages de personnes de la rue ou des tavernes, qu’il fréquentait assidûment pour les représenter sous les traits de personnages bibliques dans ses tableaux. Le Caravage mourut en d’obscures circonstances, vraisemblablement assassiné sur une plage d’Italie.

Une copie ancienne de ce tableau, dont l’attribution à Caravage est mise en doute par la plupart des experts du peintre, est conservée au musée d’Art d’Odessa (Ukraine). Ce tableau est volé fin juillet 2008, ce qui provoque un émoi considérable dans le milieu de l’art ukrainien, où il est considéré comme une œuvre de très haute valeur. La police ukrainienne le retrouve toutefois en Allemagne en 2010.

 

L’arrestation du Christ ,Musée des Beaux Arts d’Odessa

 

A voir aussi sur Le Caravage:

http://michelbois.fr/blog/wp-admin/post.php?post=5279&action=edit

http://michelbois.fr/blog/wp-admin/post.php?post=5279&action=edit

Monacia d’Aullène(Corse du Sud)

Monacia d’Aullène

aquarelle Michel Bois

     Monacia d’Aullène est un petit village de la Corse du Sud situé non loin de Figari.Le premier couvent corse aurait été fondé dans cette petite commune.

gites-corse

Ce village n’était qu’un hameau,Aullène,avant de devenir une commune en 1870.L’histoire de Monacia d’Aullène est surtout marquée par un différend avec Bonifacio au sujet des délimitations légales des terres.Cette guerre des espaces terriens dura des siècles.

C’est dans ce village que François Santoni,leader indépendantiste corse, a été assassiné le 17 aout 2001 à la Kalachnikov.

Scan10736.web

Uomo di Cagna,aquarelle Michel Bois

Uomo di Cagna est une curiosité de la nature, énorme rocher en équilibre sur un bloc de granit, qui sert de point de repère pour les navigateurs.

merci à Jean-Luc et Do.